Qui sommes nous?

L'association qui regroupe plusieurs clubs de pêche à la mouche de haute Garonne mais aussi des adhérents individuels, a pour objectif d’organiser et de coordonner toutes actions jugées nécessaires pour faire progresser efficacement et positivement la pêche au sens le plus large et préserver les ressources halieutiques.
Il s’agira donc au minimum de :

Réfléchir, Proposer, Informer et Agir sur tous les sujets qui concernent la pêche :

Porter à la connaissance du plus grand nombre notre vision et notre conception de la pratique de la pêche et de la protection de milieux aquatiques (éthique et concept d’une pêche raisonnée, réglementation adéquate, etc).

Devenir une force de proposition crédible vis-à-vis des organismes de tutelle de la pêche ou en interaction avec le monde halieutique (ex : Fédération Départementale, AAPPMA, DRIRE, Agence de Bassin,en tous lieux, et auprès de toutes les institutions, y compris en justice. L'association s'attaquera en priorité à la protection et à la défense des milieux vivants, de la faune et de la flore, et du lit des principaux cours d'eau de Haute Garonne et de leurs affluents et d'une manière générale appartenant au système fluvial décrit au premier paragraphe.

lundi 28 mai 2018

Pêche illégale en Haute Garonne

Bonjour à tous,
Alors que le président de la pêche en haute Garonne, monsieur Norbert Delphin , lors de son assemblée générale du 8 avril 2018, demande de marginaliser l'aappma de Marignac car son président est le même que celui du Collectif Clubs Mouche 31, le tribunal administratif de Toulouse vient d'annuler le 15 mai , l'arrêté du préfet de la haute Garonne du 18 décembre 2015 relatif à la pêche en eau douce dans le département pour 2016 et de condamner pour la huitième fois l'état à verser la somme de 1500 euros au Collectif Clubs Mouche31.
le jugement sera notifié au ministre de la transition écologique et solidaire.

Cela fait donc depuis 10ans que la pêche est illégale dans ce département en première catégorie  concernant  la taille légale de capture de la truite fario ainsi que la pêche à l'asticot .


Et que malgré nos recours, le Préfet continue dans cette voie mais il va devoir changer de direction car il encourt d'autres poursuites judiciaires beaucoup plus lourdes financièrement.

Je tiens aussi à rappeler au président de la pêche de haute Garonne, monsieur Norbert Delphin  que nous sommes également pour la pratique de tous les modes de pêches (Toc, Leurre, mouche, etc..)et  les pêcheurs qui respectent  la loi. 
Nous pensons également que l'emploi d'un hameçon triple devrait être remplacé uniquement par un  hameçon simple en première catégorie.
En effet il est difficile de relâcher un poisson  qui ne fait  pas la taille légale de capture dans de bonnes conditions lorsqu' il a un triple planté dans la gueule.

Malheureusement pour monsieur Delphin, même si nous pensons qu'il y a aussi de bons pêcheurs, il peut aussi  en avoir quelques mauvais sinon à quoi serviraient depuis plusieurs années, la garderie fédérale et les gardes particuliers qui verbalisent certains.
Si nos cours d'eau  étaient très poissonneux , nous aurions peut être, pu admettre la baisse de la taille de capture pour que les pêcheurs puissent mettre une truite de plus dans leur panier suivant les arguments de monsieur  Olivier Plasseraud , directeur technique de la fédération , mais ce n'est malheureusement pas le cas.

Enfin si nous sommes aujourd’hui dans cette situation , c'est bien la faute des dirigeants de cette fédération où toutes nos propositions sont restées sans réponses et mises au panier, ce n'est pas non plus en s'en prenant à l'aappma de Marignac qu’elle pourra s'arranger. 


Le président du collectif clubs mouche31
Jean-Pierre Jenn

lundi 14 mai 2018

Crues et glissements de terrains

Bonjour à tous,


la Fédération de pêche de haute Garonne ne communiquant pas souvent sur l'état de nos cours d'eau , nous vous donnons des nouvelles de la Garonne.
Suites aux dernières pluies ou  malgré que les responsables de l'état nous annonçaient que l'épisode de 2013 ne pourrait se renouveler cette année , certains habitants et magasins de St Béat ont eu la mauvaise surprise le 8 mai au matin, de voir rentrer à nouveau l'eau dans leurs habitations ou commerces.




La pluie s'étant arrêtée pendant quelques jours , elle a repris en fin de semaine et malheureusement un glissement de terrain est survenu dans le Val d'Aran , entrainant une importante coulée de boue dans un cours d'eau , le Valarties affluent de la Garonne à Vielha .







Quelques photos aussi sur l'étendue des dégâts : Cliquez!



Cette coulée est arrivée au plan d'Arem  comme vous pourrez le voir sur cette photo ci dessous où EDF qui avait déjà colmaté les frayères en janvier sur cette rivière, aura une bonne excuse si les pêches électriques de cette année sont désastreuses ou pas très florissantes .
Il essaye d'en évacuer un maximum ainsi qu'une partie des sédiments encore stockés dans ce barrage.
Nous espérons que la météo sera un plus clémente dans les prochains jours car  même si la faune aquatique n'est pas primordiale pour certains, la sécurité des habitants de St Béat en dépend.


La pêche sur cette rivière est compromise pour le moment.